Après l’élection d’Alain Lambert: quel changement pour le Département de l’Orne?

Je salue l"élection d’Alain Lambert à la tête du Département de l’Orne et lui adresse tous mes voeux de réussite dans son action future. J’adresse à Gérard Burel un cordial message de sympathie. Il a su partir, ce qui n’est pas toujours facile pour un  responsable politique, immergé dans cette vie folle et dévorante qu ‘est la gestion quotidienne d’une collectivité ! Cette succession  a été  rondement menée. Pas d’accrocs, pas d’états d’âme exprimés, un vote unanime de la majorité départementale! Mes amis conseillers généraux de gauche n’ont pas exprimé de candidature, il n’y a donc pas eu de débats pour le choix entre deux orientations politiques. Je comprends leur position: ils sont cinq et nous sommes à trois mois du renouvellement partiel de cette assemblée, le débat se fera à cette occasion. Néanmoins il pourra toujours leur être reproché…
LIRE LA SUITE

Big Band Junior d’Argentan

Samedi 15 décembre dernier le Conservatoire de musique danse et théâtre de la CDC du Pays d’Argentan a mis en vente (10 euros) un CD de 10 titres , intitulé Route 61, réalisé par les élèves de Bernard Lequeux , directeur du Conservatoire. Deux titres sont des enregistrements réalisés avec Manu Dibango lors d’un spectacle à Argentan. Le Big Band Junoir est une belle histoire née en 2003 autour d’une vingtaine de jeunes musiciens en herbe sous la houlette de Bernard Lequeux. Il s’est produit à Coutances en 2005 et 2006 ( Jazz sous les pommier), ainsi qu ‘au Mans en 2007 ( Europa jazz). Ce CD est ainsi le résultat d’un long travail qui fait la fierté de tout un territoire.
LIRE LA SUITE

Appartenance syndicale

Je suis syndiqué au SGEN CFDT . Je n’ai pas vraiment le temps de militer et mon engagement politique pourrait faire confusion . Je partage depuis longtemps les analyses de la CFDT à propos de la politique scientifique de notre pays. Les critiques portées contre la politique du gouvernement actuel me paraissent pertinentes.On peut les consulter sur le site du syndicat:http://sgencfdt.vjf.cnrs.fr/
LIRE LA SUITE

La dernière mode: haro sur le PS!

Il est devenu très à la mode de fustiger le Parti Socialiste. La lecture du dernier numéro de Mariane en fait la démonstration éclatante dans un article de Nicolas Domenach. Malgré mon indignation j’en conseille néanmoins la lecture tellement la caricature est flagrante et le ton outrancier! Car enfin a t’on la mémoire courte au point d’oublier ce que fut la droite, défaite en 1981 ou en 1988 ?Il est toujours très dur pour un parti de gouvernement de vivre les lendemains d’un revers après une élection présidentielle. Cette élection détermine pour un temps le sort d’un pays , c’est le moment d’un grand débat national où les passions s’expriment et où des personnalités s’engagent avec une médiatisation qui pénètre partout. Il me parait tout à fait logique que le PS affronte aujour d’hui des moments difficiles et il parait…
LIRE LA SUITE

Normandie

Je suis convaincu depuis de longues années de la nécessité de regrouper les deux Normandie. Cette conviction est renforcée par l’expérience acquise au Conseil régional de Basse -Normande. Les grands sujets comme par exemple le ferroviaire, la recherche, les ports et les questions maritimes, l’enseignement supérieur, le développement durable, dans cette société de compétition forcenée entre les territoires  ne peuvent être  négociés et réalisés au mieux de nos intérêts qu ‘à cette échelle. Déja nous traitons les questions touristiques en "normands" et des coopérations se nouent depuis 2004 de façon plus forte. Mais il y encore beaucoup à faire notamment parce que l’Europe considère les régions comme de vrais partenaires et que pour travailler à ce niveau ( ou bien encore au plan international!) la seule efficacité et visibilité est normande. Mais je connais la complexité politique et juridique de…
LIRE LA SUITE

Pour mieux se connaitre: une récente interview sur FR3

Invité par FR3 dans son magazine "la voix est libre" le samedi 1er décembre, 11H30, j’ai pu parler de mes nouvelles fonctions au Conseil régional, de quelques dossiers régionaux majeurs comme le ferroviaire ou le développement économiquemais aussi de politique nationale. J’ai aussi abordé des sujets plus locaux : la redynamisation économique d’Argentan, les incendies de véhicules dans le quartier de Perseigne d’Alençon et les mouvements étudiants à Caen. J’ai annoncé à cette occasion que je ne serai pas tête de liste pour les prochaines municipales à Argentan souhaitant me tenir "prêt" pour des changements éventuels à la région. Cependant j’ai indiqué que je serai présent sur la liste de Pierre Pavis et que je solliciterai en cas de victoire le renouvellement de ma fonction à la tête de la Communnauté de Communes. 
LIRE LA SUITE

Chine

La Chine appelle deux sentiments pour ceux qui s’y intéressent. Elle fascine par son histoire et sa culture mais aussi par son immensité territoriale et démographique. Elle suscite en même temps des interrogations voire des craintes  du fait de son dynamisme économique invraisemblable (11 % de croissance annuelle ) et des questions environnementales qu ‘elle ne semble pas vouloir regarder en face. Et puis la Chine c’est aussi son régime politique qui ne laisse pas prise aux formes de représentations de nos démocraties occidentales ; le parti unique, la questions des droits de l’homme et l’ombre de MAO qui plane aujour d’hui comme un souvenir encombrant et culpabilisant . Le Président de la république s"y rend , il a raison. Ce pays il ne faut pas le fuir, il faut le découvrir et le comprendre. Pour ma modeste part je…
LIRE LA SUITE

Un aérodrome dans l’Orne ?

Un sujet intéressant peut arriver en débat dans ce département en recherche de stratégie pour colmater sa bréche démographique et combattre son image toujours trop marquée par sa ruralité ancestrale . Le Conseil général de l’Orne veut réaliser à Sées un aérodrome "départemental " dont le gabarit pourrait permettre l’acceuil de Boeing 737. Un investissement considérable (plus de 30 millions d’euros !) et un fonctionnement non évalué ! Les uns disent qu’il "faut mettre le paquet" , les autres pensent qu’il y a peut être mieux à faire . Je fais partie de ces derniers. Un "beau projet" serait tout d’abord de concevoir les futurs besoins à partir des aérodromes existants qui ne demandent que des moyens plus limités pour fonctionner en réseau et répondre aux besoins, très peu centralisés sur Sées, de façon souple et pragmatique. Une urgence statégique…
LIRE LA SUITE

×